Découvrez le premier épisode d'une nouvelle série de témoignages du parcours de Laurent !

Laurent nous partage tout d'abord son expérience en tant qu'Activ'Acteur, puis dans un second épisode vous découvrirez son expérience de formation pour devenir animateur et créer son propre atelier. Enfin, dans un dernier épisode, Laurent abordera ses envies pour la suite de son expérience.

 

 

 

  • Depuis quand connais-tu Activ’Action ? Et comment as-tu connu Activ’Action ?

J'ai connu Activ'Action grâce à une connaissance, Marie-Laure, qui était une participante. Elle m'en avait parlé mais je n'ai pas participé aux ateliers tout de suite. Par la suite, elle est devenue Activ'Animatrice et a animé des ateliers. Cela fait deux ans que je connais Activ'Action

  • Quel était ton état d’esprit à ce moment là ?

J’étais réticent car je ne savais pas ce qu’il fallait faire. J’avais peur qu'il s'agisse de réunions où l’on nous demande de parler de soi. Le genre de réunion où l’on pointe ce qui ne va pas. J’avais également peur de tomber sur des personnes qui me découragent. 

  • Quel a été le tout premier atelier auquel tu as participé ?

J’ai finalement commencé à participer aux ateliers au moment du confinement. Il me semble que c’était un Activ’Jump.

  • Avais-tu des attentes particulières à ce moment-là ?

Je voulais surtout rencontrer du monde car pendant le confinement je me sentais isolé. J’avais envie de découvrir de nouvelles choses.

  • Qu’as-tu pensé de l’accueil et du concept Activ’Action ?

C’était très sympa, les animateurs et animatrices sont toujours accueillant(e)s et souriant(e)s.

  • Comment as-tu vécu cet atelier dans sa globalité ?

J’étais content, le cadre de bienveillance et de non-jugement m’a rassuré, c’était une belle découverte.

  • Etais-tu à l’aise à l’aise avec l’outil informatique ?

Pas vraiment non. Se connecter en visioconférence, allumer/éteindre le micro, aller en sous salle, c’était tout nouveau pour moi

  • Et maintenant ?

Maintenant c’est mieux, je maîtrise bien, je sais comment réagir. Je sais comment fonctionne l’outil Padlet pour créer des post-it en ligne et utiliser l’outil tableau blanc sur les logiciels de visioconférence.

  • Qu’est-ce qui t’avait le plus marqué pendant les ateliers ? 

Le fait de rencontrer des personnes qui viennent de partout, le fait de pouvoir discuter en binôme ou en groupe et la proximité que l’on peut avoir entre nous.

Finalement, le fait de se voir en visio est peut-être plus simple pour s’exprimer. Le fait de se retrouver en petit nombre aussi. Ça nous impose néanmoins de sortir de notre zone de confort. Ça a demandé de l’attention et plus d’efforts pour moi. Mais on est entraînés par le groupe, par le cadre.
On a créé un contact particulier pendant le confinement. C’était une période délicate, et pourtant on était souriants.
Globalement c’était positif même si au début on n’a pas l’habitude.

  • As-tu senti que tu développais certaines compétences ?

Oui, j’ai développé plusieurs compétences, notamment des compétences savoir-être :  l’écoute, l’attention, l’expression orale, la bienveillance, le non-jugement, le fait d’être souriant. la patience, la  persévérance, le calme, et la gestion du stress.

J’ai également développé des compétences savoir-faire sur les outils numériques : Zoom, Padlet, Google Meet, Tableau blanc.

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie de revenir aux ateliers Activ’Action ?

L’ambiance, l’énergie et la bienveillance des animateurs.

  • A combien d’ateliers as-tu participé ?

J’ai participé à environ 45 ateliers en plus d’un an.

  • As-tu remarqué des changements sur ton comportement, sur ta façon d’agir ? 

Oui, j’ai remarqué des changements : je me sens mieux, même si j’ai des jours moyens, je suis moins déprimé.

 

Merci beaucoup Laurent pour ce beau témoignage ! Pour être avertis lorsque le prochain épisode sera publié, n'hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Et si vous vous aussi, vous souhaitez témoigner de votre expérience avec Activ'Action, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page :