De Lille à Lyon, il n'y a qu'un pas avec Activ'Action !

18/10/2016

Chez Activ’Action, la mobilité n’est pas un frein : découvrez les témoignages de Claire et Anne-Sophie qui ont découvert Activ'Action à Lille et Loos et qui suite à leur déménagement à Lyon sont venues agrandir l'équipe des animateurs :)

 

Comment et où avez-vous connu Activ'Action ?

 

Claire : Via les mails de l'Auberge de la Solidarité où Activ'Action communique régulièrement sur les différents ateliers. Il y en avait un en région (à Lille), alors je me suis dis pourquoi pas. Je trouvais intéressant d'aborder la période de recherche d'emploi différemment, de ne pas se focaliser uniquement sur "que cherchez vous", "quels sont vos diplômes", "combien d'années d'expérience" mais plutôt de réaliser qu'on est nombreux à être dans le même état d'esprit et de s'enrichir de l'expérience de chacun des participants pour avancer.

 

Anne Sophie : Lors d'un forum contributif à Loos organisé avec la communauté MakeSense début 2016, il y avait un atelier animé par Activ'Action (Hélène et Laetitia) que je rencontrais pour la première fois. En très peu de temps et sans connaître les autres participants, nous avons échangé des ressentis et des idées intéressantes pour vivre autrement cette période de "non activité salariée".

 

Pourquoi avez-vous eu envie de retrouver Activ'Action ailleurs et comment l'avez-vous fait ?

 

Claire : J'ai été vraiment reboostée après l'atelier. Bien qu'étant d'une nature optimiste et joviale, la période de recherche d'emploi est néanmoins difficile à appréhender. Je trouvais les moments d'échanges et de partage entre les participants très enrichissants. Je savais ce que j'avais à faire dans le cadre de ma recherche d'emploi d'un point de vue technique (cvs, candidatures, etc…) mais ce qui m'intéressait était plutôt de me dire, comment valoriser ce temps disponible, non salarié, et comment en tirer une valeur ajoutée. La dynamique du collectif lors des ateliers a été un réel levier de motivation et je me suis dis, « à mon tour d'animer des ateliers et d'accompagner les participants à vivre cette période positivement et à développer des projets ». L'idée de pouvoir échanger avec de personnes de tous horizons est extrêmement enrichissant. Lorsque j’ai par la suite déménagé à Lyon, j'ai donc demandé à Ovadia et Christophe de me mettre en relation avec Charlotte et Marine que j'ai rencontré ces derniers jours.

 

Anne-Sophie : Après avoir vécu ce premier Activ'Boost à Loos, j'ai eu envie d'animer moi aussi ce type d'événement. Une façon de développer des compétences et également de faire de nouvelles rencontres en partageant de l'optimisme et une vision proactive, créative de la période de chômage. En arrivant à Lyon il y a un mois et demi, j'ai tout de suite pensé à Activ'Action pour me remettre dans une dynamique positive et j'ai donc simplement demandé à Ovadia les contacts des Activ'Acteurs présents à Lyon. Charlotte et Marine ont immédiatement répondu présentes et j'ai déjà participé à un nouvel Activ'Boost au cours duquel j'ai pu à nouveau partager et recevoir informations, idées...

 

Quel est désormais votre participation au sein de la communauté ?

 

Claire : J'ai participé à deux Activ’Drink à Lyon pour rencontrer la communauté locale. La prochaine étape est de co-animer un atelier Activ’Boost, voire par la suite développer et participer à de nouveaux ateliers.

 

Anne-Sophie : Je viens de terminer la formation Activ'Acteurs et espère pouvoir co-animer un atelier dans le mois qui vient avec Charlotte ou Marine. Ce qui me plaît également chez Activ'Action c'est que cela soit ouvert à tous types d'expérimentations donc je ne sais pas encore de quel ordre sera ma participation, je l'imagine créative !

 

Please reload

Posts à l'affiche

Le FSE et l'Eurométropole de Strasbourg soutiennent Activ'Action

March 12, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents