Pour pouvoir transformer sa période de chômage en une expérience constructive, voici certaines actions que les Activ'Acteurs mettent en place pour dépasser le sentiment d'ÉCHEC

Choisissez celles qui vous conviennent le mieux ;) 

- Garder ses peurs pour soi peut les amplifier. C'est pourquoi en parler est une des manières de se soulager, d'extérioriser

- Pour lutter contre le sentiment l'échec, rien de mieux que de se lancer des défis personnels comme apprendre de nouvelles choses ou développer de nouvelles compétences grâce aux MOOC ou aux tutoriels  :

- Lire des informations positives, peut permettre de changer sa posture, son point de vue. Ce qui permet d'aller de l'avant, de rester optimiste face aux épreuves et de trouver de l'énergie pour les dépasser. C'est ce que propose :

 

- De nombreux organismes nous offrent un accompagnement tout au long de notre parcours professionnel. Il y en a pour tous les niveaux d'études et de diplômes. On peut se faire accompagner par :

 

 

- Nous concentrer sur nos succès et nos réussites plutôt que sur ce qu'il reste à accomplir :

  • créer une liste de nos succès et nos réussites, en nous rappelant comment nous y sommes arrivés ;

  • mettre en avant nos succès en les partageant sur nos réseaux sociaux personnels et/ou professionnels. 

- Chaque personne est unique. C'est pourquoi il est conseillé de ne pas se comparer aux autres

- S’engager dans une association, faire du bénévolat, c'est mettre en valeur ses compétences, tout en soutenant une action qui nous tient à cœur. Pour trouver l'association qui nous correspond, nous pouvons aller sur : 

- Utiliser la technique de la visualisation positive pour trouver en nous les capacités nécessaires pour passer au-dessus des obstacles de la vie.

 

 

- Un autre conseil des Activ'Acteurs :  créer une liste des événements positifs vécus dans la journée. La technique des 3 choses positives par jour, permet de redonner au positif la place qui lui revient. 

- Un échec est toujours synonyme d'apprentissage.  Faire la liste de nos échecs en y ajoutant ce qu'ils nous ont apporté ; c'est transformer une expérience négative en un tremplin de réussite ; montrer notre capacité à rebondir face à la difficulté ; ou encore à nous adapter pour que cet échec ne se répète pas ! 

« Il faut se planter pour pousser » ;)